Page d'accueil

Actualités  |  Politique  |  Economie / commerce extérieur  |  Société / Culture  |  Histoire / Mœurs  |  La Corée est une  |  Tourisme

  Revue illustrée LA COREE   Revue LA COREE D'AUJOURD'HUI   Revue COMMERCE EXTERIEUR   
Leader et nation    |     Réunification de la Corée    |     Diaspora coréenne    |     Solidarité internationale
Kim Il Sung
SUR LES TROIS PRINCIPES DE LA REUNIFICATION
DE LA PATRIE (Extrait)

Entretiens avec les délégués sud-coréens aux pourparlers
politiques de haut niveau entre le Nord et le Sud

Le 3 mai et le 3 novembre 1972

Première page   |   Page précédente : 1 / 8 : Page suivante   |   Dernière page

Je suis heureux de vous rencontrer aujourd’hui.
    Des compatriotes longtemps séparés du fait de la division de la nation se sont ainsi retrouvés. J’en éprouve une joie et une émotion indicibles.
    Vous avez dit avoir tout défié pour venir discuter avec nous du problème de la réunification de la nation, vous montrant ainsi très courageux et intrépide. Les autorités sud-coréennes ont très bien fait de prendre la décision de participer aux pourparlers politiques entre le Nord et le Sud et d’y déléguer le représentant que vous êtes, et nous accueillons très favorablement cette mesure.
    Dans mon discours du 6 août 1971, j’ai déclaré que nous étions disposés à rencontrer à n’importe quel moment les représentants de tous les partis, y compris ceux du Parti républicain-démocrate, de toutes les organisations sociales ainsi que des personnalités de Corée du Sud. Quelques jours après la publication de mon discours, la partie sudcoréenne a consenti à l’engagement de négociations entre les Croix-Rouges du Nord et du Sud. Des entretiens préliminaires ont ainsi été entamés entre eux, ce qui a donné lieu à l’ouverture de pourparlers politiques de haut niveau entre le Nord et le Sud.
    Ainsi le contact et le dialogue ont-ils commencé entre le Nord et le Sud qui se sont trouvés longtemps fermés l’un à l’autre, et leurs représentants de haut rang se rencontrent-ils directement pour échanger leurs avis en toute loyauté. C’est un grand progrès dans la solution du problème de la réunification de la patrie.
    A l’heure actuelle, toute la nation coréenne aspire à la réunification de la patrie. Pour elle, aucun autre problème n’est présentement plus pressant que celui de cette réunification. Si elle reste toujours divisée au lieu d’être réunifiée dans les meilleurs délais, elle risque de tomber sous le coup de l’arbitraire de certaines grandes puissances et d’être à jamais partagée en deux nations.
    Le trait distinctif essentiel d’une nation, c’est sa communauté de langue et de vie culturelle. Même un groupe humain descendant du même sang ne peut être qualifié de nation homogène s’il se sert de langues et d’écritures différentes et s’il a des cultures et des habitudes différentes. Or, notre pays demeure divisé depuis tant d’années que la langue, la culture et le mode de vie commencent déjà à se différencier entre le Nord et le Sud. Plus longtemps la division de la nation durera, plus les différences de langue et de mode de vie s’accentueront.
    Au lendemain de la Libération, dans la moitié nord, d’aucuns ont préconisé la réforme des lettres, à laquelle je me suis opposé. Si on y procédait avant la réunification de la patrie, il pourrait en résulter une division perpétuelle de la nation coréenne en deux parties. C’est pourquoi j’ai alors dit aux linguistes qu’il ne faudrait procéder à la réforme de l’écriture qu’une fois la patrie réunifiée, et en aucun cas avant. Si l’une des deux parties de notre patrie divisée opérait cette réforme, chacune d’elles aurait sa propre écriture, et il s’ensuivrait que le partage de notre nation serait définitivement consacré.
    Nous ne pouvons tolérer que la nation coréenne reste à jamais divisée en deux. Nous devrons au plus tôt réunifier notre patrie et léguer à la postérité cette patrie réunifiée. Si nous mettons un terme à la division de la nation et réunifions la patrie, notre pays pourra devenir une grande puissance avec ses 50 millions d’habitants, une splendide culture nationale et une puissante économie nationale, que nul n’osera attaquer.
    La réunification de la patrie exige qu’on définisse correctement les principes fondamentaux qui peuvent être à la base de la solution de ce problème. C’est la question capitale. C’est seulement en se guidant sur les principes fondamentaux dont ils seront convenus que le Nord et le Sud pourront travailler ensemble pour la réunification de la patrie et trouver une solution à tous les problèmes qui se poseront dans ce domaine.
    J’estime indispensable que la question de la réunification de notre pays soit résolue en toute indépendance, sans aucune ingérence étrangère, selon le principe de la promotion d’une grande union nationale et par la voie pacifique.


Première page   |   Page précédente : 1 / 8 : Page suivante   |   Dernière page



[ Page d'accueil ]  [ Actualités ]  [ Aperçu de la RPD de Corée ]  [ Economie / commerce extérieur ]  
[ Société / Culture ]  [ Histoire / Mœurs ]  [ La Corée est une ]  [Tourisme]  
Copyright © 2003 - 2014 Foreign Languages Publishing House, DPR Korea
Homepage Address: www.naenara.com.kp   Tel : 850-2-18111EXP8456    Fax : 850-2-3814598    E-mail : flph@star-co.net.kp